Il est 22H42 ce jeudi soir et la séance plénière de la Chambre se prolonge. On vient de vivre une belle passe d’armes sur l’adoption du code social pénal, visant à lutter contre la fraude sociale. Objectif louable, mais le diable semble se cacher dans les détails : le nouveau texte risque de priver le budget de la sécurité sociale des amendes perçues, et cela au profit du budget général de l’Etat fédéral.

Maintenant, on discute de modifications à la loi sur les jeux de hasard. Et il nous restera après à entendre la dizaine  d’intervenants inscrits dans le cadre du débat sur le sommet de Copenhague.

Quant à moi, j’ai bien employé cette séance plénière en interpellant la Ministre de l’Intérieur dans le cadre des questions d’actualité sur le mécontentement grandissant des services d’incendie face à l’immobilisme du Gouvernement dans la mise en oeuvre de la réforme des services de sécurité civile votée dans la foulée de l’émotion provoquée par la catastrophe de Ghislenghien. J’y reviendrai demain. Tout comme j’en dirai un peu plus sur mon intervention dans le débat général lié à l’adoption de la proposition de loi visant à… favoriser l’accès des personnes de santé précaire à la propriété et aux assurances du solde restant dû sur leur emprunt hypothécaire; un domaine dans lequel règnent aujourd’hui de nombreuses pratiques discriminatoires.

C’est bien après minuit qu’on devrait voter sur l’ensemble des 14 projets de loi et propositions qui ont été débattues durant des semaines en commission et aujourd’hui dans l’hémicycle. Après cela il faudra trouver un lieu où dormir ou un moyen de rentrer chez soi, sans pour autant avoir recours aux voitures mises à disposition par le parlement…

Advertisements