En commission infrastructure du Parlement ce mercredi matin, l’examen en urgence d’un vingtaine d’articles d’un projet de loi portant dispositions diverses, une loi fourre-tout que chacun des ministres du Gouvernement alimente de ses règlementations à adopter en urgence :  il faut donc être attentif deux fois plutôt qu’une si on veut voter en connaissance de cause des dispositions disparates et nombreuses.

Et la lecture du projet du gouvernement avait de quoi surprendre en ce qui concerne la mobilité.  Il s’agissait entre autres de créer un nouveau service de médiation de l’aéroport de Bruxelles-National. Jusque là pas trop de problèmes si ce n’est que le service ainsi créé n’aurait plus eu comme mission de recueillir et de traiter les plaintes des riverains de l’aéroport, contrairement à ce qui se passe aujourd’hui.

J’ai été le seul à soulevé le point durant les discussions et après quelques minutes d’échanges avec Etienne Schouppe, le secrétaire d’Etat à la mobilité, j’ai pu constater avec satisfaction, mais aussi étonnement, que ce dernier était disposé à rejoindre mon point de vue sur la nécessité de réintégrer clairement les riverains de l’aéroport dans le texte de la loi. J’ai donc déposé un amendement en ce sens, amendement co-signé également par le SPa et par les partis de la majorité, et adopté au moment du vote.

Au final donc, les riverains qui souffrent des nuisances de l’aéroport pourront continuer à adresser leurs plaintes au service de médiation nouvellement créé. Et la surprise en ce qui me concerne de voir un amendement de l’opposition adopté, un événement particulièrement rare dans le fonctionnement actuel du Parlement. Un autre amendement a recueilli les votes de la majorité, celui que j’ai déposé pour permettre au service de médiation d’émettre des avis de sa propre initiative, et non pas seulement à la demande du Gouvernement. Une matinée qui aura donc vraiment servi à quelque chose…

Demain je reviendrai sur l’installation de la commission spéciale sur la sécurité du rail qui a commencé ces travaux cet après-midi.