Trois mois après la prestation de serment des membres de la Chambre (petit rappel en image ci-dessous), il était temps!

Ce mardi, les différents groupes politiques réunis au sein de la Conférence des présidents de la Chambre ont enfin décidé de relancer la Commission spéciale sur la sécurité du rail le plus rapidement possible. Le point était à l’ordre du jour à l’initiative entre autres des Verts. Pour rappel, j’avais, dès le mois de juillet dernier, déposé avec mon collègue Stefaan Van Hecke une proposition pour relancer aussi vite que possible la commission spéciale. C’est lors de la séance plénière du 12 octobre prochain que la décision sera soumise au vote du Parlement.

La commission spéciale pourra alors se reconstituer. Avec de nombreux nouveaux membres, seuls cinq de ces anciens membres effectifs ayant été réélus à la Chambre : Jef Van den Berghe (Cd’V), Linda Musin (PS), David Geerts (SPa), Valérie De Bue (MR) et moi même pour Ecolo-Groen.

Le travail ne manquera pas. E tout d’abord analyser les rapports qui sont tombés sur la table durant les vacances : celui de la Cour des Comptes qui pose beaucoup de questions sur les choix d’investissement; celui de l’agence européenne du rail qui interroge l’indépendance des organes que sont l’agence nationale de sécurité et l’organisme d’enquête chargé de faire la lumière sur les accidents graves; et enfin, un premier rapport des experts désignés par la question.

Ensuite, il faudra passer aux auditions très attendues des responsables de la SNCB et des ministres en charge du rail. Et enfin rédiger et déposer les conclusions et recommandations pour l’avenir. L’accident de train en gare d’Arlon il y a deux semaines montre que la question de la sécurité reste tout fait d’actualité. Je compte donc bien continuer à travailler au sein de la commission spéciale pour permettre la fin des travaux avant la fin de cette année. Pour les travailleurs et les usagers du rail.