Près de 26 mois après la catastrophe ferroviaire de Buizingen, l’organisme d’enquête pour les accidents et les incidents ferroviaires, instance administrative, vient enfin de rendre son rapport. 186 pages qui analysent les circonstances de la catastrophe, tirent les leçons et font des recommandations au gestionnaire d’infrastructure (Infrabel), aux entreprises ferroviaires et aux instances administratives et politiques.

Je me suis inquiété à plusieurs reprises auprès du secrétaire d’Etat Schouppe et puis auprès de son successeur Melchior Wathelet des longs délais nécessaires à la rédaction de ce rapport. Jeudi dernier encore, je déposais une question pour connaître la date de parution du document annoncée au plus tard pour décembre 2011.

Le rapport est disponible sur le site du SPF Mobilité et Transports. J’y reviendrai dès que j’en aurai terminé la lecture attentive.