Ucar. Une pub controversée

Créer une instance indépendante chargée de traiter les plaintes des consommateurs pour mieux cadrer les dérives de la publicité, c’est l’objectif d’une proposition de loi que je viens de déposer à la Chambre.

Parce qu’on est cernés par la pub, parce que les messages publicitaires nous influencent et ont des impacts sur nos comportements de consommateur, sur notre santé, sur notre environnement… il est nécessaire, au-delà des lois actuelles comme celle sur la protection du consommateur, de disposer d’un organe de régulation qui peut se prononcer sur des campagnes de pub controversées. Greenwashing, sexisme, problèmes éthiques, pub racoleuses pour l’alcool, la pub flirte régulièrement avec les limites. Et aujourd’hui,  c’est une instance propre au domaine de la pub qui fait sa propre police. Avec les limites qu’on devine, très peu de campagnes sont sanctionnées ou interrompues.

D’où la proposition formulée par de nombreuses associations actives dans la lutte contre le surendettement, la protection de l’environnement, la promotion de la santé, la protection du consommateur, etc. de créer enfin (on en parle depuis des années…) un organe de régulation de la pub. Le texte déposé par Ecolo-Groen prend la balle au bond et propose la création d’une commission de régulation de la publicité chargée d’encadrer les pratiques du secteur, notamment en traitant des plaintes des consommateurs.  Aux parlementaires maintenant d’entamer le débat et de prendre leurs responsabilités pour promouvoir des pratiques publicitaires plus éthiques.

Lire aussi :

La proposition de loi portant création de la commission de régulation de la publicité

La pub est-elle de plus en plus sexiste?