Ce n’est pas encore tout à fait les vacances, mais j’ai enfin trouvé le temps de mettre en ligne un morceau du débat sur la réforme du rail qui s’est tenue au Parlement le 10 juillet dernier. Au terme des discussions, Ecolo-Groen a voté contre le projet de loi du ministre Jean-Pascal Labille.

La séparation d’Infrabel et de la SNCB en deux entités totalement indépendantes va encore aggraver la situation actuelle où le gestionnaire d’infrastructure et l’entreprise ferroviaire se regardent beaucoup trop souvent en chiens de faïence, au détriment de la ponctualité, du confort, de la communication sur les quais.

Et tant pis pour le voyageur!

Mon intervention à la tribune, la réponse (qui n’en est pas une…) du ministre, et ma réplique.